ILIOS KOTSOU.

Ilios Kotsou

Ilios Kotsou est né en 1974 d’un père grec et d’une mère allemande. Emigré en Belgique, il travaille dans le bio puis devient manager de sportifs et d’étudiants stressés.

Titulaire d’un master en sciences du travail et formé à la thérapie brève, Ilios Kotsou a travaillé pendant plus de quinze ans en tant qu’expert et formateur dans le domaine de la gestion des conflits et du changement, notamment pour  Médecins sans frontières.

Il est cofondateur de l’association « Emergences » qui vise à partager les connaissances scientifiques et à financer des projets humanitaires.

Il a écrit de nombreux ouvrages : « Petit cahier d’exercices d’intelligence émotionnelle » « Psychologie positive : le bonheur dans tous ses états » « Petit cahier d’exercices de pleine conscience » « Se changer, changer le monde » « Eloge de la lucidité »

ELOGE DE LA LUCIDITE.

Le livre sous-titré « Se libérer des illusions qui empêchent d’être heureux » comprend une préface de Christophe André et une postface de Mathieu Ricard.

Deux parties : les chapitres consacrés aux idées communément admises dont l’auteur va démontrer que, contrairement à ce que nous croyons, elles empêchent le bonheur ; une deuxième partie intitulée « Les chemins de la lucidité »

Le livre commence par une citation de Blaise Pascal qui résume bien la pensée de l’auteur : « Ainsi nous ne vivons jamais, mais nous espérons vivre, et, nous dispensant toujours à être heureux, il est inévitable que nous ne le soyons jamais. »

L’auteur commente cette affirmation de Blaise Pascal en parlant du « piège de l’idéalisation »
Idéaliser le bonheur nous coupe de la réalité et nous empêche de l’apprécier quand il est à notre portée.

L’auteur développera cette idée en cinq chapitres.

  1. Les dangers de la lutte contre l’inconfort.

« Dans une situation difficile, l’inconfort se manifeste par des sensations et des émotions désagréables comme l’insatisfaction, la frustration, l’anxiété ou la tristesse. Pour éviter cela, nous avons coutume d’adopter comme stratégie la lutte contre nos propres émotions. (…) Nos émotions difficiles deviennent alors le centre de notre existence. Plus nous les combattons, plus elles s’intensifient. »

  1. Le mythe de la pensée positive.

« Les tenants de la pensée positive supposent que nous pouvons prendre l’ascendant sur nos pensées. Pouvoir se débarrasser de pensées inconfortables, négatives et les remplacer par des positives n’est peut-être pas si évident que cela. »

  1. Les mirages de la poursuite de l’estime de soi.

« La poursuite de l’estime de soi peut se révéler un facteur de stress et d’anxiété. Elle est souvent associée à des comportements perfectionnistes : pour avoir de la valeur, nous voulons correspondre à un standard que nous n’attendrons évidemment jamais. »

  1. L’impasse du nombrilisme.

« Le nombrilisme parce qu’il nous fige, clôt notre identité à quelques descriptions limitées de nous-mêmes, nous enferme, nous coupe des apprentissages que nous pourrions vivre et nous prive des expériences qui entreraient en contradiction avec cette conceptualisation. Cela revient à nous accrocher à l’histoire que nous nous racontons sur nous-mêmes, envers et contre tout. Nous nous chosifions, nous collons à ce masque, ce costume que l’on nous a fait endosser au fil des années. »

LES CHEMINS DE LA LUCIDITE.1. La tolérance.

     1. « Tolérer signifie aussi « supporter » ce que l’on désapprouve, ce qui nous fait peur. Tant  que nous sommes en réaction par rapport à nos inconforts intérieurs, ce sont eux qui dirigent notre vie. L’apprentissage de la tolérance nous demande d’avoir le courage de nous exposer à nos émotions et, quand nous les avons identifiées, d’accepter de les ressentir et de passer du temps avec elles. C’est, en d’autres mots, pouvoir entrer en amitié avec elles. »

  1. Le détachement.

« Lorsque nous confondons nos pensées avec la réalité, nous leur attribuons les mêmes caractéristiques et leur permettons de prendre le pouvoir sur nos vies. – Faire la différence entre le monde réel et celui de nos pensées est une première clef pour nous détacher d’elles. – Ne pas croire tout ce que notre tête nous raconte. »

      3.  La douceur envers soi.

« Comment se comporter avec autant de douceur tant envers soi qu’envers les personnes qui nous sont chères ? – La douceur envers soi fait appel à une capacité réflexive de compréhension et de bienveillance lorsque nous sommes confrontés à nos faiblesses, à des difficultés ou à des doutes. »

« Se considérer avec compassion, observer sa jalousie ou sa colère sans jugement nous permet de nous centrer sur le présent plutôt que de rester uniquement obsédé par le passé – Lorsque nous parvenons à nous pardonner à nous-mêmes, nous nous rendons capables de plus facilement pardonner aux autres. »

  1. L’élargissement de soi.

« Un être humain est une partie d’un tout que nous appelons Univers, une partie limitée dans le temps et l’espace. Il s’expérimente lui-même, ses pensées et ses émotions comme quelque chose qui est séparé du reste, une sorte d’illusion d’optique et de conscience. Cette illusion est une sorte de prison pour nous, nous restreignant à nos désirs personnels et à l’affection de quelques personnes proches de nous. Notre tâche doit être de nous libérer nous-mêmes de cette prison en étendant notre cercle de compassion pour embrasser toutes créatures vivantes et la nature entière dans sa beauté. » Albert Einstein.

Me voici au terme de la présentation du livre d’Ilios Kotsou. J’ai choisi des citations car il était très difficile de résumer sa pensée. Mon choix est évidemment subjectif et réducteur.

Ilios Kotsou s’appuie sur beaucoup d’auteurs et il nous narre plusieurs expériences menées par des spécialistes dont le lecteur retrouvera les noms dans une bibliographie à la fin du volume.

Il existe énormément de livres sur le thème : « Comment être heureux ? » L’originalité de l’auteur me semble être l’importance qu’il accorde à la nécessité de nous libérer de nos illusions. Accepter la vie, avec ses désagréments, ses souffrances. Etre lucide. Ce n’est pas facile mais cela pourrait être la clef  d’un véritable bonheur.

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s