SUBLIME.

Une fois n’est pas coutume, je désire partager avec vous un air que je trouve sublime. Il s’agit d’un extrait de l’opéra Rinaldo de Handel,

« Lascia ch’io pianga » chanté par un contre-ténor japonais Yoshikazu Mera.

 

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s