PUISSANCE DE LA PAROLE.

Démosthène

DEMOSTHENE.

J’ai souvent pensé qu’un seul homme pouvait changer le cours de l’histoire. Enflammant les tribus, les clans, les ethnies, les peuples, les nations, il les entraîne dans des guerres, renverse l’ordre établi, établit sa domination, fait tomber les frontières, bâtit des empires. Lui et ceux qui l’ont suivi seront à leur tour renversés par d’autres. L’histoire est sanglante.

Certains sont parvenus jusqu’à nous et peuplent nos livres d’histoire. D’autres sont inconnus ou oubliés n’ayant pas atteint la même gloire.

Ces leaders entraînent les foules par leurs discours argumentés et très souvent par leur éloquence.

Dans l’antiquité, le grec Démosthène est un des plus grands orateurs connus. Il parvient à surnommer ses problèmes d’élocution qui lui avait valu le surnom de bègue. Les livres d’histoire nous apprennent qu’il s’entraînait à parler avec des cailloux dans la bouche s’exerçant à dominer de sa voix le bruit d’une mer furieuse. Ses contemporains l’appelaient « l’Orateur ».

L’homme d’état romain Cicéron, avocat, auteur, est aussi connu comme un orateur remarquable. Il a d’ailleurs rédigé des ouvrages sur la rhétorique.

Toujours dans l’Antiquité, je citerai Cyrus, roi des Perses qui fondera un empire sans précédent dans l’histoire. Que dire d’Alexandre le Grand sinon qu’il sera un des plus grands conquérants de l’histoire. Son immense empire s’étendra jusqu’à l’Indus. Il réussira, dans un temps très court, a réaliser l’unité politique entre l’occident et l’orient jamais retrouvée depuis.

Impossible dans le cadre de ce billet de retracer le destin de tous ceux qui par leurs discours sont restés dans l’histoire. J’en relèverai quelques-uns.

Aux Etats-Unis, seizième président, Abraham Lincoln, né le 2 février 1809 est connu pour son éloquence. Il abolira l’esclavage et dans un discours célèbre mettra en évidence le danger de désunion du pays sur le problème de l’esclavage.

Napoléon militaire dans les armées de la Première République française réussira à être le Premier Empereur des Français. Héros pour les uns, despote sanguinaire pour les autres, il sera considéré comme le premier européen.

Certains discours sont restés dans l’histoire.  Mahatma Gandhi défenseur d’un Inde indépendante prononcera un discours célèbre sur la spiritualité.

Winston Churchill, le dix mai 1940 promettra à son peuple «  sang, larmes, transpiration et fatigue » Il dira aussi « Entre la guerre et le déshonneur, vous avez choisi le déshonneur et vous aurez la guerre. »

Franklin Roosevelt prononcera un discours célèbre quelques jours après l’attaque de la base américaine de Pearl Harbour qui marquera l’entrée des Etats-Unis dans la seconde guerre mondiale.

Le fameux « Je vous ai compris » de Charles de Gaulle prononcé en 1958, en Algérie, phrase ambiguë  restera  pourtant dans l’histoire.

John Fitzgerald Kennedy dans son discours inaugural de 1961 montrera qu’il sera un des plus grands orateurs de son temps.

Impossible d’oublier le « I have a dream »de Martin Luther King en 1963 « Je fais un rêve où mes enfants pourront un jour vivre dans un pays où ils ne seront pas jugés sur leur couleur de peau mais sur leur personnalité. »

En Afrique du Sud, c’est Nelson Mandela qui mettra fin à l’apartheid et sera le premier président noir d’Afrique du Sud.

Ronald Reagan s’adressera à Mikhaïl Gorbatchev, devant le mur de Berlin en lui disant « Abattez ce mur » en 1987. Il faudra attendre deux ans pour que ce soit une réalité.

Les dictateurs ont souvent été de grands orateurs. Comment ne pas penser aux sinistres Hitler et Bénito Mussolini ?

Je ne peux pas oublier Simone Veil qui montera à la tribune de l’Assemblée nationale pour présenter aux députés son projet de réforme de la législation sur l’avortement. Les débats seront houleux. Les insultes pleuvront. Elle écoutera les 74 orateurs en gardant son calme. Elle reprendra la parole en déplorant les analogies faites avec le racisme scientifique des nazis.

A notre époque, certains politiques sont meilleurs orateurs que d’autres mais chut ! je ne dirai rien.

La parole est-elle plus puissante que l’écrit ? Peut-être pas mais les « petites phrases » comme nous l’avons vu restent dans les esprits.

Je pense aux débats politiques télévisés actuels où certains font mieux passer leur message que d’autres.

Dans un autre domaine qui est celui de la littérature, certains auteurs « se vendent » mieux que d’autres. Ainsi, je me souviens d’avoir parfois reproché à Bernard Pivot d’avoir acheté des livres mieux présentés par leurs auteurs lors de ses émissions.

L’image prendra-t-elle  le dessus sur la parole ? Je ne peux nier la force de l’image dans notre société mais pour moi la parole sera toujours plus importante.

J’avouerai que je suis très sensible à la voix et c’est parfois injuste. Mais qu’y puis-je ?

Je ne résiste pas à l’envie de citer Winston Churchill : « L’histoire du monde est principalement le geste des êtres exceptionnels, dont la pensée, les actions, les qualités, les vertus, les triomphes, les faiblesses ou les crimes ont dominé la fortune des hommes. »

 

Publicités

2 commentaires sur “PUISSANCE DE LA PAROLE.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s