ENSEIGNEMENT : DU NEUF ?

Forêt de Soignes

Du neuf ? Pas vraiment. Le gouvernement de la Communauté française vient d’adopter un décret-cadre déterminant les vacances et jours de congé dans tous les enseignements. Le nombre de jours de classe annuel reste fixé à 182 jours. Rien de changé. La nouveauté réside dans les appellations des différents congés scolaires, discutées depuis plus de vingt ans, modifiées dans les années 2000 mais cette fois ratifiées par un décret.

Quel était l’objectif ? Un constat : les congés scolaires correspondent à des fêtes religieuses. Insupportable pour certains. Mais peu de marge de manoeuvre puisqu’il fallait – tout de même – tenir compte des congés dans les entreprises. Supprimer Noël, Pâques, Pentecôte ou Toussaint,  était impossible. On avait donc eu recours à une astuce de langage. Les vacances de Noël devenaient les vacances d’hiver, les vacances de Pâques, vacances de printemps, le congé de Toussaint, congé d’automne.

Ce qui est plus étonnant, c’est d’avoir supprimé le congé du carnaval qui devient le congé de détente. Je me demande pourquoi car le carnaval est une manifestation folklorique importante pour tous. Tant pis, ce sera désormais un congé de détente ! Les vacances d’hiver, de printemps, d’automne, d’été sont des congés de….. Je ne sais pas.

Les cours restent suspendus pour la Fête de la Communauté française, la Commémoration de l’Armistice (11 novembre) le 1er mai. Rien de religieux : ouf ! Par contre, impossible comme je le disais plus haut, de supprimer le lundi de Pentecôte et le jeudi de l’Ascension.

Le décret-cadre précise les dates précises du début des vacances. Ce serait fastidieux de reprendre tout cela.

Le neuf réside dans le fait qu’une commission ne devra plus se réunir pour déterminer les congés en fonction de l’année civile et des demandes des PO d’avoir des jours « libres ».

On reparle aussi du décret d’inscription. J’avoue ne pas avoir suivi tous les changements opérés chaque année. Je note que le mécontentement a un peu faibli mais n’a pas disparu. Quant à l’objectif initial, améliorer la mixité sociale, je ne crois pas qu’il soit rencontré.

J’ai trouvé fort amusant l’article de La Libre du 25 mars sous-titré : Recto/Verso pour reprendre les arguments des uns et des autres. Je n’en dirai pas plus car j’en ai déjà beaucoup parlé. Je regrette qu’on y ait passé autant de temps et surtout que des listes de bonnes ou mauvaises écoles aient fatalement vu le jour.

Ce que j’ai trouvé à la fois amusant et désolant est l’article du Vif du 22 mars sur les Jésuites. Amusant, dans le contexte scolaire qu’est le nôtre depuis le décret d’inscription; désolant, d’établir les listes des politiques ou célébrités qui ont fréquenté l’enseignement des Jésuites.  Fouiller dans la vie privée est très mode. Les personnes citées ont été, soit fières d’avoir eu un enseignement considéré comme élitiste, soit mécontentes qu’on le dise. Je n’en sais rien.

Qu’on ne se méprenne pas, je trouve que faire un dossier sur les Jésuites après l’élection du Pape François était une bonne idée.

A quand un véritable débat sur la qualité de notre enseignement et surtout sur ce qui est envisagé pour l’améliorer ? C’est moins simple que de parler « congés » mais tellement important.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s